Jean-Sébastien Vallée, Directeur MUSICAL

Chef engagé, érudit, chercheur et adjudicateur, maestro Jean-Sébastien Vallée est une figure montante de la scène musicale. Il est directeur des études en chant choral et responsable de la division de direction à l’École de musique Schulich de l’Université McGill. Avant son arrivée à McGill, M. Vallée était directeur des études en chant choral à l’Université d’État de Californie à Los Angeles, et professeur de musique à l’Université de Redlands. En 2015, maestro Vallée s’est classé deuxième au concours du Prix américain en direction chorale. Il est diplômé de l’Université Laval, de l’Université de Sherbrooke, de l’Université de Californie à Santa Cruz et de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign, où il a obtenu son doctorat en direction.

Sur le plan de la recherche, M. Vallée a des intérêts variés et il s’intéresse particulièrement à la musique française de la Renaissance, aux oratorios de Michael Tippett et à l’enseignement de la direction, notamment au lien entre la gestique du chef et la réaction des chanteurs. Il a d’ailleurs été invité à parler de ses recherches lors de plusieurs conférences nationales et internationales. Maestro Vallée est fondateur et directeur d’INSPIRAVI, un chœur de chambre professionnel de vingt voix, à Los Angeles, et il dirige le réputé chœur de l’Église St. Andrew and St. Paul à Montréal.

Simon Rivard, chef ADJOINT

Né à Montréal (Canada), Simon Rivard est chef adjoint à la Société chorale d’Ottawa, ainsi qu’à l’église St. Andrew and St. Paul (Montréal). Pendant l’été 2016, il a occupé le poste de Chef associé à l’Orchestre de la Francophonie, prêtant main forte à Jean-Philippe Tremblay. Diplômé du Conservatoire de musique de Montréal en violon et en direction d’orchestre, il termine présentement une maîtrise en direction d’orchestre à l’Université McGill.

Simon Rivard a un intérêt tout spécial pour la musique moderne et contemporaine. Dans la dernière année, il a collaboré étroitement avec le McGill Contemporary Music Ensemble, avec lequel il a dirigé les premières mondiales de Au Bord du Léthé de Moe Touizrar et Epokhe de Zeynep Toraman. L’une de ses passions est l’éducation musicale des enfants. Ces dernières années, il a collaboré notamment avec le Garage à musique de la Fondation du Dr Julien (Montréal), un programme éducatif inspiré d’El Sistema qui offre des leçons de musique à des enfants socio-économiquement désavantagés. En 2015, il a initié une collaboration avec un foyer de Croix-des-Bouquets (Haïti) et a dirigé un camp musical de trois semaines, entouré d’une équipe de professionnels. En 2015, il a fondé un orchestre de jeunes, le POP! Petit Orchestre Philharmonique à la Coopérative des professeurs de musique de Montréal.

Scott Richardson, Accompagnateur

Scott Richardson est très occupé dans la région d’Ottawa comme accompagnateur et directeur de chorale. Scott a grandi à Dartmouth en Nouvelle Ecosse, il a étudié la musique à Mount Allison University, et a terminé un doctorat en littérature anglaise à l’Université d’Ottawa. 

Actuellement, Scott dirige deux chorales, Musica Viva Singers et Atlantic Voices, et il accompagne la Société chorale d’Ottawa. Il a accompagné aussi le Carleton University Choir, le Chœur du centenaire Canadien et le Chœur d'enfants d'Ottawa. Il a été organiste et chef de chœur à maintes reprises dans les provinces de l’Atlantique et à Ottawa, et est maintenant directeur musical à l'Eglise unie d'Orléans.

HISTORIQUE DE LA SOCIÉTÉ CHORALE D’OTTAWA


LA GENÈSE, DE 1860 À 1914

Depuis plus de 150 ans, plusieurs chorales ont porté le nom de Société chorale d’Ottawa ou de Choral Union. La première Société chorale d’Ottawa est fondée 1860 par le professeur de musique Louis Fecht. Un deuxième chœur portant le même nom est créé en 1865 par Herbert G. R. Fripp et se produit pendant au moins deux saisons. Il existe en 1874-1875 un chœur appelé l’Ottawa Choral Union, dirigé par W. Mills. Une troisième Société chorale d’Ottawa, dirigée par Edward Fisher, existe aussi de 1875 à 1879. M. Fisher déménage ensuite à Toronto, où il fonde le Conservatoire de musique, devenu depuis le Conservatoire royal de musique de Toronto. Une quatrième Société chorale d’Ottawa, dirigée par J. Edgar Birch, est active de 1897 à 1914.

1940 à 1967

La chorale dans sa forme actuelle est créée en novembre 1940 et s’appelle alors l’Ottawa Choral Union; le nom devient Société chorale d’Ottawa en 1957. Son chef fondateur (1940-1953) est W. Allister Crandall, biologiste au service du gouvernement fédéral et organiste de la First United Church. Le concert inaugural, au profit de l’effort de guerre, est présenté en janvier 1941, et M. Crandall y dirige le chœur dans un répertoire incluant les grandes œuvres chorales de Bach, Haydn et Mendelssohn, en plus de la prestation annuelle du Messie.

Après M. Crandall, divers chefs de chœur se succèdent : Myron McTavish (1953-1954), Joseph B. Herdman (1954-1955) et le Dr Frederick Karam (de 1955 à 1966). Ce dernier est également organiste et chef de chœur à l’Église orthodoxe syrienne St. Elijah, chef de l’Orchestre de la SRC à Ottawa, et il enseigne la composition et le chant à l’Université d’Ottawa. En 1955, la chorale présente la première mondiale de Lazarus, une cantate narrative composée par le Dr Karam. M. Robert van Dine est ensuite directeur musical de la SCO pendant la saison 1966 - 1967.

1967 à 1991

À ce jour, M. Brian Law est le directeur musical qui est resté le plus longtemps en poste (de 1967 à 1991). Organiste et chef de chœur à l’Église St. Matthew, directeur musical des Cantata Singers, il devient ensuite directeur musical de l’Orchestre symphonique d’Ottawa (OSO), et c’est lui qui fonde l’ensemble de chambre Thirteen Strings. Sous sa direction, la SCO connaît une expansion et commence à présenter quatre concerts par saison, habituellement de grandes œuvres symphoniques avec l’Orchestre du Centre national des Arts ou l’OSO. Entre autres concerts mémorables présentés sous sa tutelle, mentionnons le Requiem de guerre de Britten (1977 et 1985) et le Requiem de Berlioz, en 1991, à l’occasion du 50e anniversaire de la SCO. Avec M. Law, la chorale fait une tournée en Italie en 1982 et en Espagne en 1989. Il quitte la SCO en novembre 1991 pour devenir chef de chœur en Nouvelle-Zélande.

1992 à 2005

C’est Iwan Edwards, professeur à McGill et chef de chœur de l’Orchestre symphonique de Montréal, qui remplacera M. Law (1992-1997; 2001-2005). En 1995, ses aptitudes en direction chorale lui mériteront d’être décoré de l’Ordre du Canada. Les grandes œuvres présentées pendant son règne incluent la Messe en si mineur et l’Oratorio de Noël de Bach. En 1996, il organise une tournée en Allemagne et en République tchèque avec des concerts à Karlovy Vary, à Prague et à Munich. Son exceptionnelle interprétation de Saül de Handel au CNA en mars 2004 restera gravée dans l’histoire du chœur.

C’est le Dr Daniel Gordon, du Crane College of Music à Potsdam (New-York), qui reprend le flambeau et franchit avec la SCO le cap du millénaire (1998-2001). En octobre 2000, il dirige le chœur lors d’une tournée au Royaume-Uni et en Irlande. La BBC d’Irlande du Nord produit un documentaire qui sera télédiffusé partout en Grande-Bretagne, et qui souligne la collaboration de la SCO avec le Chœur philharmonique de Belfast et l’Ulster Orchestra dans l’interprétation du chef d’œuvre de Michael Tippett, A Child of our Time.

2005 à 2015

Après son deuxième mandat à la barre de la SCO, c’est Matthew Larkin, organiste et chef de chœur accompli de la cathédrale Christ Church d’Ottawa, qui remplace Iwan Edwards (2005-2012). Sous la baguette de M. Larkin, la SCO fait une tournée en Italie (2008), et présente des concerts devant des auditoires enthousiastes dans les grandes églises de Venise, Florence et Rome. En 2010, la chorale interprète la Passion selon St. Matthieu de Bach.

De 2012 à 2015, la Société chorale d’Ottawa, forte de ses cent voix, continue d’évoluer sous la direction artistique de Jordan de Souza. M. de Souza est également chef de l’église St. Andrew and St. Paul à Montréal, chef adjoint de la Compagnie d’opéra du Canada, sans parler de ses fréquentes prestations en tant que claviériste.

Kevin Reeves, chef fondateur du chœur de chambre Seventeen Voyces, a été directeur musical adjoint de la SCO de 2010 à 2015.

2015 ET AU-DELÀ

Pendant la saison 2015-2016, la chorale a célébré son 75e anniversaire avec le retour d’Iwan Edwards, de Matthew Larkin et de Kevin Reeves en tant que chefs invités, et avec un spectacle gala, Elijah de Mendelssohn, dirigé par Duain Wolfe. Avec la nomination de Jean-Sébastien Vallée, professeur à l’Université McGill, à la direction artistique en septembre 2016, la chorale entame un nouveau chapitre emballant de prestations de musique chorale dans la région de la capitale nationale.

Powered by Wild Apricot Membership Software